Souvenirs du Mellah de Fes

Divers mots du langage de Fès


Termes en judéo-marocain (JM) ayant pour origine des noms en hébreu (H), arabe marocain (M) ou berbère (B).

Voir les règles de prononciation

'Adda: Tradition
'Aid en-nouawel (M): voir Souccot. Nwawel: en arabe, cabane en roseaux ou en branchages. Désigne aussi un quartier juif populaire de Fès, construit à la hâte après de pogrom de 1912.
'Ammé: mon oncle paternel – frère de mon père (voir khalé)
'Arad (JM): annonceur, chargé de transmettre les invitations au moment du mariage ou d'autres fêtes familiales. Des femmes étaient aussi chargées de cette fonction ('Arada)
'Eta: Jeu de cartes (jeu d'argent)

Al warqua d'el 'sel (M): littéralement. feuille de miel. Texte en hébreu ou judéo-arabe que l'on recevait de la Terre sainte avec les vœux du nouvel an.
Azama (M): robe brodée marocaine de cérémonie. Sorte de caftan en velours brodé
Azmumeg (B): cérémonie au cours de laquelle on casse un œuf, symbole de fertilité, sur la tête de la fiancée avant le début des festivités du mariage.

Ba'al habayit (H): maitre de maison
Baroukh haba (H): "Sois le bienvenu" (pluriel: Béroukhim ha ba'im)
Bet hahaïm (H): littéralement "maison des vivants". Euphémisme pour désigner le cimetière.
Bho: petite ouverture murale (vous la connaissiez celle là?)

Chalom (H): paix, réconciliation
Chemirah (H): "garde" Feuille sur laquelle étaient imprimée des formules magico-religieuses, censées protéger la nouvelle accouchée et son bébé.
Chohet (H): préposé à l'abattage rituel des bêtes.

Dar (M)- Lor'him (H): "maison des invités. Maison des hôtes installée dans chaque ville, à la charge de la communauté juive, pour y accueillir des voyageurs ou des personnes en difficulté.
Dekhla (M), Tekhla (JM): entrée, cérémonie offerte par la famille de la mariée aux nouveau époux (nhar ed-dekhla)
Dhimmi (M): "protégé" statut des juifs en pays sous juridiction musulmane.
Din (H): la loi

Elbelo (JM): voile blanc rabattu sur le visage de la mariée.
Em Habanim (H): littéralement "mère des enfants. Institution d'enseignement.

Fasoukh ou Fassokh (M): composition magique contre le mauvais œil.
Ferrane (M): four banal.
Fnar (M): lanterne multicolore en ferblanterie dans laquelle brûle une bougie et dont s'éclairent les fidèles se rendant à la synagogue de la Hébra pendant leur mission.

Grada (JM): cadeau en argent distribué aux enfants lors des fêtes de Pourim et de Tisha Be Av.
Guighal (M): il arrivait qu'à l'abattage d'une vache, on la trouve pleine. Le veau qu'elle portait pouvait être consommé à condition qu'il ait plus de cinq mois et que la vache soit déclarée cachère. On appelait ce veau "zghido".

Hamsa (JM): littéralement "cinq". Dessus de la main ouverte peinte au-dessus de la porte de la demeure des mariés avec, "besiman tob" (H)
Hdiya (M): cadeau, offrande
Henna (M): henné
Herem (H): anathème. Se dit aussi d'une femme qui commet un adultère.
Hezoukim (H): contrat de fiançailles.
Hiloula (araméen): anniversaire de la mort d'un saint. Dans les cimetières sont alors organisés des repas copieux avec libations, chants et danses. Les Juifs orthodoxes réprouvent ces cérémonies qualifiées de païennes.
Hocha'ana Raba (H): veillée d'études au 7e jour de Souccot.
Houpa (H): dais sous lequel sont installés les jeunes mariés durant la cérémonie nuptiale.

Ichiba (JM), de Yechiva (H): écone talmudique.
Iroussa (JM): héritage

Jenoun (M): démons.

Kalla (H): nouvelle mariée
Keswa del khams snin (M): costume des cinq ans. Pour fêter l'âge de 5 ans du garçon.
Kandil des Sebt (JM): lampe à huile allumée par la maîtresse de maison à la veille du chabbat.
Keswa el Kbira (M): robe d'apparat des femmes juives marocaines/
Khalé: mon oncle maternel – frère de ma mère (voir 'ammé)

Khotba (M) Khidoukhin (araméen): demande en mariage.

Lalla Solika: jeune fille de Tanger décapitée pour avoir refusé de renier le judaïsme sur ordre du sultan Moulay Abderahman. Son tombeau, au cimetière de Fès, est l'objet de dévotion.
Lila el Kbira (M): la grande nuit des festivités pour le mariage.
Lilt er Raha (M): nuit de noces, nuit de repos.
LLatokh

Ma'Rouf (JM): don pieux
Mazal Tov (H): vœux d'heureux destin
Mégorachim (H): "expulsés". Juifs originaires d'Espagne et installés au Maroc après l'expulsion de 1492.
Mellah (M): quartier juif dans les villes marocaines.
Mouwal (M): chant d'amour.

Nfissa (M): accouchée.
Nhar el Henna (M): jour du hénné.
Nhar el Hout (M): jour du poisson. Ablat el Hout: diner à base de poisson offert par les nouveaux mariés à leurs familles respectives et amis, quelques jours après la noce.
Nhar er Rebta (M): le mari attache à sa femme une ceinture et lui marche sur le pied. Symboles de l'autorité maritale.
Nhar es Sboua (JM): jour du serment entre époux.
Nhar et Terf el Byed (M): jour où l'on ceint le fiancé d'un foulard blanc.
Nitsarim (H): "cachés". Dons et oboles anonymes réservés aux pauvres dont l'identité ne devait jamais être révélée pour ne pas porter atteinte à leur honneur.
Nuwwahat (M): pleureuses traditionnelles pour le deuil familial.

Raché Hakahal (JM) de Roch Hakahal (H): chef de la communauté. On l'appelait aussi Nassi (Prince).
Rechachat (M) "Batchotcho" (JM): pompes rudimentaire. Sortes de seringues en métal avec lesquelles on s'aspergeait d'eau pendant la fête de Chavouot.
Rfed es Sakin (M): littéralement "garder les couteaux". Période qui précède la célébration du 9 Av et pendant laquelle les bouchers interrompent tout abattage et vente de viande.
Roumi (M): Européen.

Sahel (JM): partie la plus éloignée du cimetière où étaient enterrés les repoussés, les excommuniés.
Sebt el-Hbab (M): repas du samedi réservé à la famille et aux amis avant la semaine qui précède un mariage ou suit une Bar Mitsva.
Senior, Seniora (espagnol): noms par lesquels la mariée devait appeler son beau-père et sa belle-mère.
Seouda (H): "repas". Banquet commémoratif, célébration familiale.
Sfel Le soir de la Mimouna, coutume de se souhaiter santé et prospérité en offrant un des mets posés sur la table
Skwila (JM) de Escuela 'espagnol): école.
Sotano (E): cave

Tabkhera (M): fumigation
Tahdid
(JM): opération spécifique à la communauté juive marocaine qui vise à interdire aux esprits malveillants de s'approcher de la maman et du nouveau-né en battant l'air avec une épée.
Talamon (JM): fauteuil, siège nuptial.
Tamid (H): "perpétuel". Pain et farine ramassés chaque semaine par un employé communautaire auprès de toutes les familles, pour venir en aide aux Juifs nécessiteux.
Taqti' el Gdawer (M): préparation de la layette.
Tarrah (M): mitron chargé aussi d'éteindre les lumières le vendredi soir dans les foyers très pratiquants.
Tarben'aso…
Tarbhou ou-tsa'dou
(M): littéralement "réussissez et réjouissez-vous". Vœux prononcés le soir de la Mimouna.
Tarraf ''in…
Tassa di Pourim (JM): coupe de Pourim.
Tehfif (M): cérémonie de la coiffure, en particulier à la veille de la Bar Mitsva.
Tekhbil (M): toast que l'on porte en enlaçant le bras avant de lever son verre.
Tenannaz: tisonnier, tenaille à tisons
Tossefet (JM): supplément offert par le mari après une évaluation de la dot.
Tsemya (JM): cérémonie au cours de laquelle on donne son prénom à une fille nouvellement née.

Yarsyat: du yiddish Jahzeit. Utilisé depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale pour désigner le jour anniversaire de la mort d'un disparu.
Yesser Hara' (H): mauvais penchants
Yihoud (M): Juifs.

Zgharit (M): cris de joie ou youyous.
Zuwwayat (M): crécelle, jouet favori à Pourim.