PROVERBES

Beaucoup de proverbes sont de véritables bijoux littéraires que ne peut rendre leur traduction littérale en français. On appréciera notamment leur concision et leur rythme.
On aurait dénombré plus de 7000 proverbes et expressions judéo-arabes dans les communautés juives du Maroc. Nous avons retenu les plus usités, et particulièrement ceux entendus à Fès.
Se référer aussi aux livres bien documentés de Joseph Toledano, L'esprit du Mellah (13), et de Joseph Chetrit, Paroles Exquises (16).


Voir aussi les => expressions, les => mots de la religion et les => mots divers

=> Voir les règles de prononciation

Transcription littérale

Traduction

'


'Am ha-ares, Be' el mkanes

Qui n'aime pas les études, se fera marchand de balais ('Am ha-arets: "peuple de la terre" en hébreu)
'Ammar el mel'h ma doued
Jamais le sel ne se gâte
'Ammar en-siba ma itkun 'hbiba, 'Hetta itkun elef'a tbiba
La belle-mère ne sera jamais aimable tant que la vipère ne sera devenue médecin
'ebbi zra' bladek, Ouakha ikoun zouan
Prends le blé de ton pays, même si ce n'est que de l'alpiste (Conseil pour se marier)
'Aich nbar, tsma' khbar
Chaque jour apporte ses nouvelles
kel e-nsa, zinhoum; Zin errzal, 'kelhoum
L'intelligence des femmes, leur beauté; la beauté des hommes, leur intelligence
'Ellem iddek oukhibiheum, La idor zman a'liheum
Apprends un métier à tes mains, peut être en auras-tu besoin demain
'iss meskin, tmut far'un
Vis humblement, tu mourras comme un pharaon
'mel ma 'amlo nnass, Lamma tb"a bla rass
Fais comme font les gens, sinon tu perds ta tête ("A Rome, fais comme les Romains")
'Mel rassek zghir f-moda' el qbar, Oula qbir fi moda' zghar
Fais-toi petit parmi les grand, plutôt que grand parmi les petits ("Sois la queue des lions et non la tête des renards" - Pirké Abot)
'té sdaqa, Ouakha brkaka
Donne la charité, même avec un morceau de galette
A


Abyad el-mra di weld-tek

Bienheureuse la femme qui t'a mis au monde
Abyadkeum, o abyad el-mra dé wald-t-keum!
Bienheureux vous êtes,Et bienheureuse la femme qui vous a enfanté!
Abyad li 'endo 'het 'las itkki
Heureux celui qui a un mur sur lequel s'appuyer
Al warda t-weld as-souka, Es-souka t-weld el-warda
La rose génère l'épine, et l'épine génère la rose
Amma mno mno, Amma klo klo
Ou rien-rien, ou tout-tout (Savoir mesure garder)
Ass i'arf l-'hmar f-skinzbir
Qu'est qu'un âne connaît au gingembre (De la confiture aux cochons)
Ass y eul meul l-feul, Taybin
Que va dire le marchand de fèves? Qu'elles sont tendres
Ass isla'h lik issem zdoudk, ida ma khalit issem louladek
A quoi servirait le nom de tes ancêtres si tu n'en laisse pas un à tes enfants
Ass khessek al 'eryan? Qual-lo: khatem a moulay
Qu'est-ce qui te manque, toi qui vas nu? Il lui répondit: une bague, monsieur.
Atay bla lé-ama, F'al sltan bla m'ha"ma
Un thé sans menthe, est comme un sultan sans royaume
B


Bent Fass, kif el-ouarda f-ouast el kass

La fille de Fès, est comme la fleur dans le verre
Bin el-mra o er-razel, ma 'elm gher allah
Entre la femme et son mari, seul Dieu sait ce qui se passe
Bin el-mra l-mra alf naga 'hamra, O bin er-razel er-razel "ebta del-fzel
Cent chamelles rouges distinguent une femme d'une autre, Tandis qu'une seule botte de radis distingue un mari d'un autre
Bla sa'ha ma kayn la zin ouala far'ha
Sans la santé il n'y a ni beauté ni joie
B"a galess, out'assa b-zrada
Il est resté assis, pour manger une sauterelle (Se dit du célibataire endurci qui a longtemps fait le difficile et finit par épouser une mocheté)
Ch


Ch-'hut ed-denya fs"adha

Les délices de ce monde sont dans la volupté
D


Def ma yissrat, Ou moul dar ma yifrrat

L'invité ne doit pas poser de conditions, et l'hôte ne doit pas manquer d'attentions
Derb el 'hdid ma'hdo skhon
Battre le fer tant qu'il est chaud
Derb el "ra' 'hetta issil demmo
Frappe le chauve jusqu'à ce que son sang coule
Derb el-qteta, ifze' el-far
Frappe le chat, la souris aura peur
Di 'addo el 'henss, ikhof mel-hbel
Qui est mordu par un serpent craint la corde
Di 'endo femmo ma-intelfs
Qui a une bouche ne s'égarera pas
Di 'aoudha out'hkla, f'hal di khraha ougls 'liha
Qui raconte une histoire et en rit, est comme celui qui chie et s'assoit dessus
Di 'tak, srak
Qui te donne, t'achète
Di batel, ka ibtal
Ce qui est gratuit ne compte guère
Di bddel elbasso, ma beddel rasso
Qui change d'habits ne change pas sa tête
Di 'hebb khbar ed-dar, ise"sé ed-draré zghar
Qui veut savoir comment marche la maison n'a qu'à interroger les enfants
Di ma iqra, ma ikhra
Celui qui ne lit pas, il ne chie pas (Même quand on est occupé à étudier, on peut avoir des loisirs)
Di m'a men tkun, f'halo tkun
Celui-là que tu fréquentes, c'est à lui que tu ressemble
Di qal el-kher, kennu 'malo
Qui dit de bonnes paroles vaut autant qu'un auteur de bienfaits
Di 'hebb ezzin, isber l-qtib l-udnin
Qui veut être beau n'a qu'à souffrir quand on lui perce les oreilles
Di fras zmel, Frass zmalla
Ce qui est dans la tête du chameau, est dans la tête du chamelier
Di kay meut, ma kay zebo kher frasso
Celui qui meurt, peu lui importent les compliments
Di ma 'ando bnat, ma 'arfo lo bas mat; 'zoro o ra'ho
Qui n'a pas eu de filles, on ne saura jamais de quoi il est mort; les gens lui présentent leurs condoléances et aussitôt s'en vont
Di ma 'ndha bnta, tfen ras-ha ouhya 'ayssa
Qui n'a pas de fille, peut s'enterrer vivante (Référence au réconfort qu'apportent les filles à leur mère
Di ma rekkess el-bali, ma ilbess ez-zdid
Qui ne raccommode pas son habit usé ne pourra pas porter de vêtement neuf
Di ma tsara, msat "yamo khsara
Qui n'a pas voyagé, a gâché sa vie
Di ma weldo, ma i'henn 'lih
Qui ne l'a pas enfanté, ne saurait le porter dans son coeur
Di rqued, t'assa
Qui dort dîne
Di rito saket, 'ala khriyto nabet
Si est assis tranquillement, c'est qu'il couve ses excréments (le bébé)
Di ka itelb mel-ms'ha'h, ka iltelb m-tia'h
Qui demande à un avare, demande au vent
Di kder 'la Fas, ibnih ou ikhellih
Qui a pu redresser Fès, est capable de la construire ou de la détruire
Di sra" beda, ysra" zmel
Qui vole un œuf, volera un chameau
Di sra" min es-sla, ma b"a lo fayn ikhelf
Qui a commis un vol dans la synagogue, n'a plus où prêter serment
Di t'ellemt, raak t'ellemto!
Ce que tu as appris, tu l'as appris! (Se dit à quelqu'un incapable d'en apprendre plus)
Di tsennak imout bla séma'
Qui t'attendra peut mourir sans Shéma' (Pour une personne sur laquelle on ne peut pas compter)
Di za bla 'arda, iguels fo" arda
Qui vient sans être invité, s'assoit sur un tronc d'arbre
Di za bla 'arda, yakel bla khsil l-iddin
Qui est venu sans être invité mangera sans qu'on lui lave les mains (L'hôte qui arrive sans invitation ne doit pas s'attendre à trop d'attentions)
Di za y"telk, sba" beh
Qui vient de tuer, devance le (Traduction de l'adage talmudique)
Di zab 'sa, idkhel biha
Qui apporte un bâton en sera battu
Dkhel l-l-blad ou 'mel 'adatha
Entre dans la ville et comportes-toi selon ses coutumes
Dina demalkhoutkha dina
La loi de ton gouvernement est la loi (Adage talmudique, en araméen)
Douz 'la sa'hbek zi'ane ou keksi; la douz sab'an ou 'eryan
Passe devant ton camarade affamé mais vêtu; ne passes pas devant lui rassasié et dénudé
E


Eyn émouna bagoym, afilou arba'im sana mita'hat la québer

On ne peut faire confiance aux goyim, même après 40 ans sous la tombe (Adage, en hébreu)
El'ado kerrbo, la tbe'do
L'ennemi, rapproche le, ne l'éloigne pas
El 'in katsba" taqueul
L'œil mange en premier
El bir mennass tserb, 'hram tebezk fih
Le puits d'où tu bois, ne crache pas dedans
El erd, f'in ummo ghzal
Aux yeux de sa mère, le singe est beau
El fem mezdeud, ma i dekhleuss ed-debban
Les mouches n'entrent pas dans la bouche fermée (Le silence est d'or)
El ghalé houa rkhess
Le cher c'est le bon marché (Eloge de la qualité)
El gnaza di Fas, Kher min 'ars el beldan
Funérailles de Fès valent mieux que mariage ailleurs
El hemm qasro l'mar
Les soucis raccourcissent la vie
El kelma li kherjet mel fem ma trja's
La parole qui est sortie de la bouche ne revient pas
El khbiez i'mel er-rkibat
Le petit bout de pain fait les petites gambettes (Se dit aux petits enfants pour les faire manger)
El mra 'mara, ouakha tkoun 'hmara
La femme remplit sa place, même si c'est une ânesse
El mra b-ouladha, ma twelm lha gher bladha
La femme avec ses enfants ne se sent bien que dans sa ville d'origine
El mra ghelbet sitan
La femme a vaincu Satan
El-mred, ida quel, bra
Le malade, s'il mange, il est guéri
Elli ysma' el-mrato, 'bbah el oued
Qui écoute l'avis de sa femme, l'oued l'emporte
Er-r"ad ou en-nmed er-rass, ou tsama t'hekna
Une bonne nuit de sommeil et de repos, et on retrouve la forme
Er-razel mel-lefhem, izib el-khedra ou l-'hem
Même s'il n'est que charbonnier, le mari se pourvoit en légumes et en viande
Es-saltan bettaz, ouka i'htaz
Le Sultan même avec sa couronne a besoin des autres
Es-sebt bla skhena, f'hal seltan bla mdina
Un chabbat sans skhéna est comme un roi sans capitale
Es-skran 'habib bleghto
L'homme saoul fait attention à ses babouches
Es-slam t-sri bel klam
La paix s'achète avec des paroles
Ezzin ma yizib el'zin
La beauté n'apporte pas le pain
F


Fayn woudnek a S'ha

Où est ton oreille, S'ha? Se dit de quelqu'un qui se complique la vie, en référence à Ch'ha)
Fed-delma kel mra gmra
Dans l'obscurité toute femme est une lune
Fel guerga' ka idoui gher el-khenz
Parmi les noix, seule la pourrie fait du bruit
Fer-rba'at enouha, koul wa'hda katnoua'h 'la sa'dha
Dans le chœur des pleureuses, chacune pleure sur ses propres malheurs
F'hal di yderb kelb besfinza
Autant frapper un chien avec un beignet
Fleussé msaw fkrsé
Mon argent est parti dans mon ventre
Fleusso ka ykhsel kffeusso
Son argent lave ses bêtises
G


Ghlta f-sifer 'hlal

Une erreur dans le Sefer Torah est pardonnable (Doit être pris au figuré)
Gnaza kbira, eu l-myet far
Un grand enterrement, et le mort est une souris
H


Ha Sla, ha 'houanta

Voilà Salé, voilà ses magasins (Voilà, c'est tout ce qu'il y a)
Ha slato, ha 'houanto
Voilà sa synagogue, voilà ses magasins (Se dit d'une petite localité, où on ne peut pas se perdre)
Hdi weldek ila bat, o ila bat, hidih el-l-kelbat
Surveille ton fils qu'il ne découche, et s'il a découché livres-le aux chiennes
Hibo men hibo, lli ma isken m'a snibo
La plus grande dignité revient à celui qui n'habite pas avec ses beaux parents
'H


'Houta khanza lesouari tat-khannaz el-'hut

Un seul poisson gâté pourrit tous les autres poissons du sac
'Hetta qdra ma bqat bla khta
Aucune marmite n'est restée sans couvercle (On trouve toujours chaussure à son pied)
'Hatta seltan ma krah el-hdiya
Aucun sultan ne déteste les cadeaux
'Hatta ykhla", ounsemeh
Attendons sa naissance pour lui donner un nom (Ne pas se faire des soucis pour rien)
'Haza 'lakhtar, ka tswa antar
La chose de bon gré vaut des quintaux
I


Ida 'yit ya Mimeun, "om tne el-'hzar

Si tu es fatigué, Maymon, vas nettoyer les pierres
Ida beida oumziana, ma'haztha el k'houl
Si elle est blanche et belle, elle n'a pas besoin de khol
Ida byad el 'bid, k'hal sa'd moulah
Si l'esclave blanchit, le sort de son maître noircit
Ida kan ele'hdt hbil, ikeun elmsnat a'kil
Si le conteur est fou, l'auditeur doit être sage
Ida msatli sa'hti, ass tanfa'ni skarti
Si ma santé s'en va, à quoi me sert ma bourse
Ida rit el 'azri t'ouez, rah khsso yzzouez
Si tu vois le jeune homme se tortiller, c'est qu'il a besoin de se marier
Ida rito ka-it'hek, ma bqa lo 'lass ibki
Si tu le vois rire, c'est qu'il n'a plus de raison de pleurer
Ida sebt el-bab m'hloula ma tkhlsi, ouda sebt-ha msdouda ma taksi
Si tu trouve la porte ouverte n'entres pas, si tu la trouves fermée ne frappes pas (Ne pas embarrasser les hôtes en arrivant à l'improviste)
Ida ta'het ess'ha, ma b"a la zin oula fr'ha
Quand la santé a disparu, il n'y a ni beauté ni joie
Ida tbeb 'hnin, el merd meskin
A médecin miséricordieux, malade malheureux
Iddi u idd el-qabla, ou idzbad el-'hramé 'ouar
Avec ma main et celle de la sage-femme, le bâtard est né borgne (Trop de marmitons dans la cuisine)
Ila amt el'agra twoulled, euzzdo kwanikeum
Si la femme stérile se met à accoucher, préparez vos berceaux
Ila 'halfo fik en-nsa, bit fay", o ila 'helfo fik er-rzal, bit na's
Si les femmes ont juré de te faire du mal, reste éveillé; et si les hommes ont juré de te faire du mal, tu peux dormir
Ila kano sghar taï noussou, ou ila kano kbar taï 'houssou
Petits, (les enfants) sont agréables; grands, ils sont insupportables
Ila kelt l'hram, koullo smin
Si tu manges de l'interdit, qu'il soit gras!
Ila kaymsé ezzin, kaykhllé 'harfa
Quand la beauté s'en va, elle laisse des traces
Ila khelf el emmar, tab l'abo
Quand le joueur de cartes jure qu'il ne jouera plus, c'est alors que son jeu rebondit
Ila réto rkeb 'la el"sba, eullo mbrouk el 'aoud
Si tu le vois chevaucher le roseau, félicites le pour son cheval
Ila sb't, keul er-rmman, ou ila ze't, keul er-rmman
Si tu n'as plus faim, mange des grenades, et si tu as faim, mange des grenades
Ila t"addo el-ktaf, ma b"a el-israf
Si les épaules s'égalisent, il n'y a plus de déférence (L'égalitarisme c'est l'anarchie)
Ila t"addo el-ktaf m'a lektaf, Rabbé iltef
Si les épaules s'égalisent, il faut appeler la miséricorde divine
Ila t'ammart el-kers, ta ytqol er-rasss ghenni
Quand le ventre est plein, il demande à la tête de chanter
K


Ka ys'hbalo za m-Paris

Il se croit venu de Paris (L'aura de Paris était forte au début du XXe siècle)
Kass di atay b-na'na'ou, 'Hsen m-tazer bemta'ou
Un verre de thé avec sa menthe vaut mieux qu'un richard sous sa tente
Kell ghellab, kay ziblo rabbé ghellabo
A chaque gagnant, Dieu lui apporte son gagnant (cf la comptine de Ez-zdioua le soir de Pessah)
Kell khenfuss 'end eumo ghzal
Tout cafard est beau pour sa mère
Kell oua'hed i-khallas 'la dnubu
Chacun paye selon ses torts
Kell oua'hed 'la qued ismo
Chacun selon son nom (Chacun ne vaut que par son rang)
Kellsi qrito fl-ourka, mingher ezzhka
J'ai tout lu dans les livres, sauf la glissade (Référence à une histoire, où la femme trompe son mari grâce à une glissade)
Kelb 'ayss khser min saba' myet
Un chien vivant vaut mieux qu'un lion mort
Kh


Khla', 'hsen mbla'

La peur des coups vaut mieux que les coups
L


L'mes f-blad l-'mi saltan

Le chassieux est sultan au pays des aveugles
La din, oulla mella
Sans foi ni loi
La zin, illa zin el f'al
Il n'y a de vraie beauté que celle des actions
Li 'ando el-bnat, fel hemm ibat
Qui a des filles passe ses nuits dans l'anxiété
Li 'ando femmo, ma intlef
Qui a une bouche ne se perd pas (Ne pas avoir peur de demander son chemin)
Li 'heb el-'hut, Ibezzg serwalo
Qui veut du poisson doit mouiller son pantalon
Li 'hfar 'hfra ite'h fiha
Qui creuse un trou tombe dedans
Li ka i'heb zino, Ka isber 'la 'dabo
Qui cherche la beauté, doit en accepter la souffrance
Li ma youssel el-'inb iqul el-'inb 'hamd
Qui n'atteint pas le raisin dit qu'il est acide
Li ma 'endo sido, 'endo lallah
Qui n'a pas son maître, a sa maîtresse
Li 'hlak 'ouez, 'ammro ma-itzegged
Qui est né tordu ne se redressera jamais
Li ismo ma'rouf, ma i'htaz fleuss elmasrof
Qui a bon nom n'a pas besoin de bourse pour faire ses courses
Leuzah ta'mel el fleuss, eulfeuss ma-i'mlo leuzah
Le visage peut faire l'argent, mais l'argent ne peut pas faire le visage (Bon renom vaut de l'or, mais l'or ne garantit pas le renom)
Lé ma y sré, ytnzzeh
Celui qui n'achète pas, il peut regarder
Lukan ma el-ghdibat, ma izouezo el-bnitat
Sans petits mensonges, les petites filles ne se marieraient pas
Lukan ma kant imma f-en-nsa, nad'i lihum bel-kansa
Si ma mère n'était pas une femme, j'aurais souhaité aux femmes d'être anéanties
Lukan sebro l-ehoud, ma i-'ebdou la'zel
Si les Israélites avaient de la patience, ils n'auraient pas adoré le veau d'or
M


Ma 'ebbaha, ma khellaha

Il ne l'a pas prise, il ne l'a pas quittée
Ma b"a fel gueuz gher el'mehmeuz
Il n'est resté, parmi les noix, que les pourries
Ma ka enkar asslo gher l-bghal
Seul le mulet renie ses origines
Ma khla"t el mra gher el dar
La femme n'a été crée que pour la maison
Ma iqdi m'a el 'assi gher el 'assi
Au dur ne conviennent que les coups de bâton
Me t"eullo hda, 'htta ihda b-iddo
Ne lui dis pas de bien se conduire, jusqu'à ce qu'il le fasse de lui même
Ma t-qul abyadi, 'hetta t-qadi
Ne te félicite pas avant d'avoir fini
Mda'h sa'hbek queddam enn-nas, u lumu ras f-ras
Loue ton ami en public, et critiques-le en tête à tête
Meul san'a houwa saltan
Qui a un métier est sultan
Mra bla razel, 'es bla bartel
Une femme sans mari, est un nid sans oiseaux
Msa ez-zin, o khella 'hofa
La beauté est partie, et elle a laissé des marques
Msat lalla tzib el qsbor, zat 'halba be-sba' shor
Madame est allée chercher du coriandre, elle est revenue enceinte de sept mois
Msat oukt el-khdidat, o za oukt loulidat
Il est parti le temps des belles joues, il est venu le temps des enfants
N


Nar, oula zar; el firan, ouala ziran

Le feu, plutôt que le voisin; les rats, plutôt que les voisins
En-nffa" ghelb el-'ess"
Le jeune homme aisé l'emporte sur l'amoureux
Nhar el mout, nhar el fdé'ha
Le jour de la mort, le jour du scandale (Au moment de la mort, tout se dévoile)
Nqa ka izid fel'mar
La propreté allonge la vie
O


Ouakha ikber elfeul qad elkra', ma youssels er-rbat zra'

Même si la fève se fait aussi grosse que la courge, elle n'arrivera pas au marché du blé (La grenouille qui veut se faire aussi grosse que le bœuf)
Q


Qelb el-"dira 'la femma, tzi el-bent ka tsbeh l-umha

Retournes la marmite, tu trouveras que la fille ressemble à sa mère
Qal-lo: ma 'hla men es-sekkar? Qal-lo: ed-draé ez-zghar;
Il lui a dit: Qu'est-ce qui est plus doux que le sucre? – des enfants petits;
Qal-lo: o as 'hla men ed-draré es-sghar? Qal-lo et-teswir dé kell nhar
Il lui a dit: et qu'est-ce qui est plus doux que les petits enfants? – ce que je gagne chaque jour
Qol el-kher tseb s'hab; Qol el-'hak tlaqa el-'dab
Dis du bien tu te feras des amis; dis la vérité tu rencontreras les ennuis
Qom ya el mzyan, fayn igless el msrar
Lèves-toi le beau, là où s'assoit le charmant (Devant le charme, la beauté n'a pas d'armes)
Qoul qlil, outseb erra'ha fnhar ou fllil
Mange léger, tu t'en porteras mieux le jour et la nuit
R


Razel fed-dar, zemra fen-nar

Le mari oisif dans la maison, c'est comme un tison ardent
Razel fed-dar, f'hal ed-dmala fed-har
Le mari oisif dans la maison, c'est comme un abcès dans le dos
Er-razel ta'mel, o en-nsa tfekker
Les hommes agissent, les femmes retiennent
S


Sa't fel hna fiha fer'h khter

Il y a une grande joie dans l'heure de tranquillité
Sa't ez-zho ma t-douezha, ouakha i-keun "te' er-rass
L'heure du plaisir, ne le rates pas, même au prix de la tête coupée
Sa'hbi frrbe', entine tkhra ouana nbe'
Associés dans l'herbe, toi tu chies et moi je vends (Association foireuse)
Sba'h el kher ya zari, entine f-darek ouana f-dari
Bonjour mon voisin, toi chez toi et moi chez moi
Sidi hna, oul'hito fi bab ed-dar
Monsieur est là, mais sa barbe est déjà à la porte de la maison (Se dit d'un hôte qui est venu seulement pour manger et dès qu'i a fini s'empresse de repartir)
Skher el-'agzan, ifti 'lik er-ray
Demande un service au paresseux, il te gratifiera d'un conseil
T


Tba' el gddab 'hta el bab eddar

Suis le menteur jusqu'à la porte de la maison
Tell" mrato 'la 'haz"a
Il a divorcé à cause d'un pet (Il a trouvé un prétexte futile pour se disputer)
T'allmo el-'hazma firass litma
Les coiffeurs se font la main sur la tête des orphelins
T'hak ka i nessi l-hmum
Le rire fait oublier les soucis
Trar'ha ktar m-lossalé
Quand il y a plus de mitrons que de pains
Y


Yeoshua khay mdarb m'a Nessim, dra' dra' bass ferr-ohom

Josué mon frère s'est disputé avec Nessim, on les a séparés difficilement
Z


Za ibeuss bno, 'mah

Il est venu embrasser son fils, il l'a aveuglé
Za ikhtbha l-bno, 'zabto lillo
Il est venu lui demander sa main pour son fils, c'est à lui qu'elle a plu
Zark el-"reb kher min khoq el-b'id
Ton voisin qui vit près de toi est préférable à ton frère qui vit loin
Ziada ktar ml-a'tia
Quand l'ajout dépasse le principal
Zreb-ta'tal
Qui se presse arrive en retard
Zwaz el'ezré ta y towwel l'mar, O zwaz el-metlo" ta ithebbel
Le mariage du célibataire allonge la vie, Celui du divorcé rend fou
Zzeu' ka youkel el'hzar
La faim fait manger les pierres